doingword.com

De fil en aiguille…

12 avril 2009

On peut désormais parler d’un fait établi: le design tend à revenir aux sources de la création, aux valeurs les plus fondatrices de l’être humain. Dans cet esprit de recherche éperdue d’authenticité, les tressage, tissage et autre tricotage s’avèrent être une véritable tendance, sans doute grâce à leur capacité à mêler l’artisanat et la haute technologie, le passé et le présent, le Indoor et le Outdoor.

En effet, c’est le mobilier extérieur qui s’est revêtu le premier de fibre synthétique tressée, ultra sophistiquée puisque devant résister à toutes les avaries de la nature. L’esthétique discrète et intemporelle se fond respectueusement dans l’environnement, les meubles légers se déplacent facilement. Deux atouts qui ont rendu la résine brevetée Rope ou Hularo très populaire.

mobilier exterieur Sifas

Jean-Marie Massaud a été séduit par la transparence du maillage organique. Sa cloison Green pour Dedon est une oasis de fraicheur, qui isole sans confiner.

Green par Jean-Marie Massaud pour Dedon

La frontière entre l’intérieur et l’extérieur tendant de plus en plus à disparaitre, le tissage est entré dans nos maisons , jouant de son charme à nous faire rêver d’ailleurs.
Le designer philippin Kenneth Cobonpue créé des meubles impondérables comme des pirogues, aux courbes organiques, et dont la transparence laisse entrevoir un paysage enchanteur et des sensations de douceur: le vent caressant, le sable pur, l’eau cristalline. Or la corde Abaca que K. Cobonpue emploie est généralement utilisé pour les filets de pêche.

fauteuil Pigalle de Kenneth Cobonpue

Nous y voilà: le travail manuel, méticuleux, patient, propice à le rêverie ou à la réflexion, apaise les citadins stressés par la frénésie de leur quotidien. On en a tellement besoin, de ces parenthèses hors du temps, de ces gestes lents et répétitifs qui ponctuent le silence.

L’entremêlement des fils vire à l’obsession dans le Reel de B&B Italia: cette pièce qui peut servir de pouf ou de table basse est construit comme une spirale hypnotique.

Reel de B&B italia

Mais oublions le symbole et revenons-en aux effets visuels du tissage. Patricia Urquiola les utilisent à merveille dans le fauteuil Tropicalia pour Moroso: la structure est épurée, les superpositions créént plus ou moins d’opacité, et les ombres projetées au sol magnifient le siège.

fauteuil tropicalia par patricia urquiola pour moroso

En fils plastiques colorés, il a un style ethnique et joyeux , mais en cuir, il acquiert une dimension d’accessoire raffiné ,à mi-chemin entre l’artisanat et la haute couture.

fauteuil tropicalia en cuir de patricia urquiola pour moroso

Urquiloa excelle dans l’art d’imprégner ses créations d’une féminité précieuse délicate. Pour B&B Italia, elle a poussé plus loin le tressage, allant jusqu’à retranscrire un ouvrage au crochet dans le haut dossier du fauteuil Crinoline.

crinoline pour B&b italia par patricia urquiola

Pour l’éditeur de mobilier d’extérieur Kettal, sa ligne Maia joue sur la complexité d’un entrecroisement ténu et arachnéen.

gamme maia par patricia urquiola pour kettal

L’autre vertu du tressage, c’est la souplesse. Pour Poltrona Frau, l’architecte Dominique Perrault a créé un siège recouvert d’un maillage de cuir qui laisse toute liberté au mouvement du corps. La structure rigide est allégée par les ondulations de sa robe.

siège tricot par dominique perrault pour poltrona frau

Outre le mobilier, les tapis se prêtent parfaitement à cette tendance. Toutlemonde Bochart a fait grand usage du tissage de laine, de cuir et de fibres naturelles. Les subtils reliefs ainsi créés offrent des sensations variables au toucher.

tapis toutlemonde Bochart

Les luminaires jouent bien sûr avec les effets de transparence du tressage. Foscarini présentera à Milan en avril 2009 la lampe dessinée par Marc Sadler, Tress, dont la structure évoque un ouvrage d’architecture.

luminaire Tress de marc sadler pour foscarini

Terminons avec deux créations ultra contemporaines qui reprennent avec humour le tricot de nos grands-mères.
La première est du designer suédois Daniel Hedner, du studio Imaginary Office, qui a conçu le canapé Pleats Pleats, enfantin et audacieux, comme un macramé géant.

canapé pleats pleats de daniel hedner de imaginary office

Enfin, les sièges Phat Knits du plasticien néerlandais Bauke Knotterus s’apparentent plus à des oeuvres d’art qu’à du mobilier. Et même si leur beauté est discutable, ils apportent une dimension nouvelle: celle du Do-It -Yourself, prise au premier degré. La modularité est devenue si incontournable dans le design du mobilier contemporain que cet artiste vous propose de tricoter vous-même votre canapé.

phat knits de Bauke Knotterus

Une tendance est toujours révélatrice d’une aspiration particulière d’une société. Que révèle donc cet engouement pour le tressage? Les extrêmes appelant les extrêmes, le rythme effréné de nos vies nous font aspirer à la lenteur, la vitesse étourdissante des avancées technologiques nous font regretter le travail manuel de nos ancêtres. Mais ce qui est le plus frappant dans le design actuel, c’est cette perpétuelle quête de lumière et de liberté. L’opacité angoisse, l’entrave étouffe, mais l’imagination et l’auto-dérision sont des échappatoires redoutables pour les dictatures de toute sorte.



Posté dans : design,mobilier,tendance

1 Commentaire

Ajoutez le votre

  • 1. adila  |  26 février 2010 à 16:20

    bonjour je suis une jeune étudiante de l’École Supérieure des Beaux arts d’Alger en Algérie actuellement je suis en 4ème années spécialité design aménagement, je n’intéresse beaucoup au design mobilier et au design objet.pour mon module de mobilier je réalise un siège aux forme organiques avec structure métallique et tissage en corde je viens juste de découvrir votre site et je le trouve super bonne continuation


Laisser un commentaire

Obligatoire

Obligatoire, caché

Trackback ce post  |  Recevoir les commentaires par flux RSS

Recherche


type and hit 'enter'